Suite à la recrudescence d’attentats, de nombreuses personnes ont la crainte du voyage, non pas parce qu’il n’ont pas confiance dans l’aéronautique mais plutôt qu’ils redoutent les menaces terroristes. Afin de vous enlever ce stress, nous vous donnons quelques informations concernant le nouveau mode de fonctionnement des aires de voyages.

Détection comportementale

Des agents sont maintenant formés dans les aéroports pour détecter tout comportement suspect et pour prévenir ainsi au mieux des risques terroristes. C’est les nouvelles méthodes de sécurité mises en place par des entreprises qui visent à la sûreté des aéroports. Le but est d’interpeller des individus aux comportements douteux pouvant atteindre à la sécurité.

Tout d’abord, des systèmes de caméras surveillances ont été déployés en force afin de surveiller au mieux les passages au sein de l’aéroport. Si un comportement douteux est déclaré, les agents iront alors discuter avec les suspects afin de valider ou non, les doutes à son égard. On parle d’opérations d’inspection-filtrage.

Les États-Unis font partie de la zone de sécurité la plus renforcée. Prenez donc garde si vous souhaitez partir en vacances sur le continent américain d’être bien en règle. Pour l’esta, qui est le nouveau visa pour se rendre aux États-Unis, de nombreuses questions vous seront posées avant de vous le desservir afin d’assurer un maximum de sécurité. Renseignez-vous également sur la durée de validité de votre esta.

Les chiens au service de la sécurité

Des brigades cynophiles ont été mise en place afin de détecter la présence d’explosifs. Solution très convoitée, les équipes se composent de chiens dotés de qualités exceptionnelles et d’un travail minutieux pour repérer toute trace d’explosif. Son partenaire, quant à lui, doit réussir à comprendre l’attitude de son chien pour ainsi assurer le maximum de sécurité au sein de l’aéroport.

Sécurité au sein même des équipes

Quand on parle de sécurité, alors personne n’est mis de côté. Les salariés de la plate-forme ont été passés au crible. Ces derniers, bénéficiant d’un badge rouge leur permettant de s’introduire dans des sites sensibles et des zones protégées, ont été surveillés et des enquêtes ont été menées afin de les connaître au mieux. Des services de renseignements enquêtent donc sur le personnel qui peuvent être des personnes malveillantes infiltrées et qui pourraient être l’auteur ou le complice d’un acte terroriste.

Comme dans beaucoup d’endroits, la sécurité a été renforcée pour prévoir au mieux tous risques d’attentats. Mais jusqu’à où devront nous aller pour nous sentir en sécurité dans un lieu public ? Une question qui reste encore délicate étant donné l’ampleur des événements passés.